Nassima Guessoum

@ Cinéaste

Franco-Algérienne, originaire de Kabylie, Nassima a suivi des études d’histoire du monde arabe à la Sorbonne. Elle s’est spécialisée dans l’histoire de l’Algérie post-indépendance. Elle fait brève incursion dans le journalisme, puis s’installe près d’une année en Algérie. C’est là-bas que naît son désir de cinéma. Après un Master 2 en Cinéma documentaire, elle réalise un premier court-métrage, Naïm (12mn). A travers le portrait de ce jeune travesti algérien se dessinent des thématiques qu’elle continuera d’explorer celle de l’identité, du rêve de la difficulté d’être soi. C’est dans ce prolongement qu’elle réalise un documentaire-spectacle Le voyage de Tata Milouda, (30mn), sur une femme, Tata Milouda, immigrée marocaine, analphabète qui se met à l’écriture et devient une slameuse de renom à 60 ans. . Elle a par ailleurs collaboré au sein de Kaïna Cinéma à des ateliers d’initiation au cinéma documentaire à Bejaïa et au CCA à Paris. Elle est active au sein de l’association Remembeur, qui vise à promouvoir le patrimoine culturel de l’immigration et de ses enfants en France.

Nassima écrit 10949 femmes, qu’elle développera au sein de de L’atelier documentaire de la Fémis.
10949 femmes est son premier long métrage documentaire.Après avoir été sélectionné dans près de 50 festivals à travers le monde, et reçu plusieurs prix, donc le grand prix aux Journées cinématographiques à Alger, le film est sorti en France le 27 avril 2016.