Djamila Zéraoui, des réseaux pour la communauté

Depuis les années 2000, Djamila Zeraoui s’intéresse à la mise en réseau des Maghrébins en France, aussi bien dans le domaine professionnel et culturel que… amoureux.

Dans le milieu des réseaux sociaux, le nom de Djamila Zeraoui est associé au site de rencontre Maghreb-in.com, qu’elle a fondé en 2004. “À cette époque, il n’existait aucun lieu permettant à la communauté franco-maghrébine de se rencontrer. Comme les sites de rencontre généralistes fleurissaient, j’ai eu l’idée d’en créer un dédié à cette population”, dit-elle.

En organisant des rencontres de speed-datings et autres événements orientés vers la rencontre amoureuse, elle a pu mesurer combien “dans tous les aspects de leur vie, les Franco-Maghrébins peinent à entrer en contact avec le monde”.

Une expérience qu’elle a elle-même vécue lorsque, au bout d’une dizaine d’années de mariage en France, elle a divorcé et décidé de renouer avec la communauté maghrébine. En même temps, elle prend son courage à deux mains et reprend ses études. Elle met son expérience des réseaux sociaux au service d’autres projets dans des domaines plus proches du monde du travail. En 2011, elle fonde le site SelectMaghreb.com, réseau professionnel franco-maghrébin. Le succès est au rendez-vous, grâce, entre autres, à ses rencontres thématiques dans les prestigieux Salons de la Boétie, à Paris. En janvier dernier, SelectMaghreb.com organise un événement dont le thème illustre son esprit : les “success stories franco-algériennes”.

Puis au fil des rencontres, elle s’aperçoit du “manque de relais pour les événements culturels franco-maghrébins, surtout sur le net”. Naît alors Maghrebzine.fr, en 2012. Un site foisonnant, comportant des agendas et des critiques, des adresses de restaurants et des idées de soirées, des vidéos.
Aujourd’hui, Djamila travaille avec deux associés au développement de ses trois plateformes. Elle souhaite aussi ouvrir un espace de coworking à bas prix. “Pour la communauté, mais pas seulement”.

PAR ANAÏS HELUIN, Alger Paris


1 Comment

  1. KADI M El KAMEL
    02/07/2016 at 22 h 43 min · Répondre

    très bonne initiative,pour lancer et échanger dans le domaine professionnel.sur le plan culturel ,également ,ça permet de ne pas laisser la culture dépérir,et pourquoi pas faire rencontrer des gens pour des relations et peut être amoureuses; est la première fois que je suis dans votre site suite à une émission télévisée sur Canal Algérie et la fondatrice participe à l ‘émission, je me demande pourquoi on me parle de doublon,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *